Entrevista

Mauri, quel est la nature de ton travail à la hipica Pot d’Empuriabrava?
Je suis chargé du dressage des chevaux et je donne également des cours de perfectionnement, toutes disciplines.
Que préfères-tu enseigner?
Le CSO et le dressage
Quelle est la race la plus facile à dresser, d’après ton expérience?
Cela dépend vraiment du cheval, de sa “tête”. En règle générale, les PRE sont plus faciles, parce qu’ils ont beaucoup de tempérament et sont dociles à la fois, je dirais qu’ils sont plus appliqués.
Quand as-tu commencé à monter et à dresser des chevaux?
Je crois avoir commencé à marcher et à monter à cheval en même temps, et à 10 ans environ, j’ai commencé le dressage de chevaux. J’ai dressé plus de 100 chevaux et j’en ai monté pas loin de 500, je me déplace dans d’autres élevages et centres équestres et je suis également conseiller pour les cavaliers professionnels.
J’ai obtenu de bons résultats, beaucoup des chevaux que j’ai dressé ont été vus en représentations dans toute l’Europe, dans des cirques également, et sur les carrières de dressage au niveau Européen. 
Quel est le cheval que tu as préféré monter et dresser?
C’est le mien! C’est celui que j’ai préféré et je l’ai gardé. Il est intelligent, apprend très vite et a très bon caractère. Mais il n’y a pas un seul qui ne peut pas être dressé, la clef c’est patience, régularité et travail. 
¿QUelle est la phrase qui à tes yeux résume la philosphie d’un cavalier professionnel?
Je dirais “monter c’est penser et si tu ne penses pas, ne montes pas”

66449_490535274332353_897985952_n

 

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.